L’histoire du café est riche de légendes. Son effet stimulant sur l’organisme a été découvert par hasard, comme pour les propriétés thérapeutiques du thé, mais plus de 1 000 ans plus tard. Selon la légende, tout commence au début du IXème siècle en Abyssinie, l’Éthiopie moderne. Un berger de la province de Kaffa s’étonne que ses chèvres ne puissent pas dormir la nuit. Désemparé, il se rend au monastère voisin pour demander conseil aux moines qui trouvent la clé du mystère : les chèvres sont friandes des fruits en forme de cerises trouvés sur une plante étrange, le caféier. Mués par leur curiosité scientifique, les moines préparent alors une infusion de ces baies qu’ils boivent ensuite. Ils se sentent alors pleins d’énergie.

Au XIXème siècle, le café est devenu la boisson la plus populaire après l’eau.

Le café comme un « enivrement sobre »

Aujourd’hui encore, les hautes plaines d’Éthiopie sont considérées comme le berceau du café. L’Éthiopie exporte d’abord ses grains de café vers l’Arabie à travers la Mer rouge et le premier café est produit au milieu du XVème siècle au Yémen. Depuis les lieux de pèlerinage de La Mecque et Médine, le café se répand rapidement à travers toute la péninsule arabique, et la ville portuaire de Mokka devient le centre mondial de négoce de café jusqu’en 1720. Le « mokka », une boisson extrêmement chère et accessible uniquement aux plus fortunés, est consommé dans les cafés de toute l’Europe jusqu’au XVIIIème siècle.

Dans le sillage de l’expansion de l’Empire Ottoman au XVIème siècle, le café conquiert l’Asie mineure, la Syrie, l’Égypte et le sud-est de l’Europe. Le monde musulman est séduit par l’effet « enivrant » de ce breuvage noir dont le nom vient du mot arabe « qahwah » signifiant « vin », tandis que les Turcs l’appellent « kahweh ». Les musulmans n’étant pas autorisés à consommer de l’alcool, le café devient le « vin de l’Islam ».

La fin du monopole arabe sur le café

Le monde arabe conserve jalousement ses caféiers et ses précieux fruits. Les exportations sont strictement interdites. Le négoce du café reste ainsi entre les mains des Arabes jusqu’au début du XVIIème siècle. À cette époque, quelques marchands néerlandais ont l’audace de faire passer des grains de café en contrebande vers l’Europe.

Les Européens cultivent d’abords le café vert dans des serres et des orangeries, avant que des colons ambitieux commencent à le produire sur l’île de Java, en Colombie et au Kenya. Le café, devenu une matière première mondiale au cours du XIXème siècle, s’impose comme la « boisson du peuple » dans de nombreux pays. C’est à cette époque que l’’histoire de Lavazza commence avec sa création à Turin en 1895. Le phénomène né d’une plante mystérieuse en 850 est aujourd’hui la boisson la plus populaire dans le monde après l’eau.

Gardons contact !

Gardons contact !

Personne n'aime le spam et les emails intrusifs. Nous non plus.

Aussi, nous vous proposons de vous contacter uniquement lorsque nous avons des informations qui peuvent vous intéresser. Une offre intéressante, un nouveau produit, une découverte, un article à partager, voilà en substance ce que vous apportera cette newsletter.

Et puis, c'est aussi un moyen de garde contact et pour vous de faire remonter votre expérience avec Café Gourmand's !

À très bientôt !

Bravo ! Vous êtes maintenant inscrit(e). À très bientôt !